Description du projet

PARIS

Du 28 au 29 mai 2021

En mai, fais ce qu’il te plaît. L’adage ne fait pas exception à Paris, où les beaux jours donnent toute sa place au jeu. Le mölkky aux Buttes Chaumont et la pétanque le long du Canal de l’Ourcq sont un tour de chauffe à l’heure de l’apéritif. Les conditions sont réunies pour se balader à la redécouverte des rues du Monopoly, dont la célèbre rue de la Paix, qui relie la Place Vendôme et le Palais Garnier. On peut chercher à se perdre en arpentant le réseau arachnéen de passages couverts ou en se rendant sur des lieux de tournage de films… Faites confiance aux virées d’Amélie Poulain à Montmartre ou aux angles de caméra de Leos Carax autour du Pont-Neuf !

Au 18e siècle, le pharaon est un jeu d’argent très populaire, notamment à la cour de Versailles. Pouchkine en tire le climax de sa nouvelle fantastique La Dame de pique, que Tchaïkovski adapte à l’opéra (avec son frère au livret) en 1890. Comme dans la chanson Caroline de MC Solaar, c‘est l’as qui piquera définitivement le cœur du protagoniste, en conclusion d’une combinaison dictée par un spectre. Le metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov s’est taillé une réputation sulfureuse par ses repositionnements clivants de livrets. Les paysages cérébraux baigneront ici son nouveau joker d’un mirage de la malédiction.

artrotters-voyage-culturel-paris-mai-daniel-barenboim

Programme

Arrivée libre à Paris. Transport et transferts sur demande.

À 19h30, à l’Opéra Garnier :

LA DAME DE PIQUE, de P.I. Tchaïkovski
Orchestre et chœurs de l’Opéra de Paris
Daniel Barenboim
Dmitri Tcherniakov
Direction musicale
Mise en scène
 
Brandon Jovanovich
John Lundgren
Etienne Dupuis
Alexey Dolgov
Gábor Bretz
Vasily Gorshkov
Pyotr Migunov
Hermann
Comte Tomski
Prince Eletski
Tchekalinski
Sourine
Tchaplitski
Naroumov
 

Hermann flashe sur Lisa, déjà promise à un autre homme. Lisa – incarnée par la volcanique soprano Asmik Grigorian, pour ses débuts à l’Opéra de Paris – rêve de passion inatteignable et du « c’était mieux avant ». Le désir du jeu, naissant et addictif chez Hermann, sera inversement proportionnel à celui qu’il porte à Lisa. Tchaïkovski transpose son désespoir sentimental à hauteur de personnages inconscients de leur inadéquation avec le monde. Il convoque le passé dans l’action (sous le règne de Catherine II) et par l’emprunt musical (notamment une citation d’un opéra-comique du 18e siècle) pour balayer tout espoir du présent.

Journée libre à Paris.

Chez qui dormir ?

EDOUARD 7 ****

Situé à deux pas de l’Opéra Garnier et en plein coeur de Paris, cet hôtel mêlant élégance et style classique saura vous charmer. Plongez dans une atmosphère couture et profitez pleinement des services que ce lieu d’exception a à vous offrir.

Programme et prix communiqués sous réserves de modification de la part de la maison d’opéra, ou par décision gouvernementale, en raison d’éventuelles contraintes sanitaires.

Une question ?

Une question ?

Un conseiller spécialiste de la destination se tient à votre disposition. N’hésitez pas à le contacter au +33 (0)1 43 59 20 37 ou alienor@artrotters.com.