Description du projet

MILAN

Du 19 au 21 juin 2020

À Milan, le pouvoir se nuance en bouquet de pantones sectoriels. Cette capitale économique abrite le siège de la bourse italienne, devant lequel se dresse une œuvre de Maurizio Cattelan connue pour son doigt impertinent. La mode fait aussi la loi avec la sacro-sainte Fashion Week, uniquement brochée par les plus importantes institutions nationales, chronologiquement avant la grand-messe de Paris. La ville essaime son soft power par l’événementiel : si l’Exposition universelle de 2015 a attiré tous les regards, le sport – représenté dans la performance avec deux clubs de foot (l’AC et l’Inter) – voit grand avec les Jeux olympiques d’hiver de 2026.

En architecture, le quartier d’affaires CityLife touche les cimes avec ses trois tours d’envergure, dont la petite dernière – de Daniel Libeskind – est inaugurée cette année. L’église dominicaine Santa Maria delle Grazie mettait en exergue la prospère instance religieuse, notamment par le biais de la peinture, qui y est noblement représentée avec La Cène de Léonard de Vinci. Milan a aussi vu transiter les modèles florissants : l’industriel s’est fait artistique au Pirelli Hangar Bicocca, ancienne usine convertie en centre d’exposition. La réflexion éloquente sur le pouvoir politique d’Un bal masqué ne pouvait espérer contexte plus concordant.

Programme

Dans la journée :

VISITE PRIVÉE DE LA SCALA
Un guide francophone du théâtre de la Scala vous fera découvrir en privé les coulisses et le foyer de la Scala

À 20h, au Teatro alla Scala :

UN BAL MASQUÉ, de G. Verdi
Orchestre et Chœurs du Teatro alla Scala
Zubin Metha
Gabriele Salvatores
Direction musicale
Mise en scène
Fabio Sartori
Luca Salsi
Saioa Hernández
Federica Lombardi
Violeta Urmana
Riccardo
Renato
Amelia
Fiora
Ulrica

Il y a trois ans, le cinéaste Gabriele Salvatores – Oscar du meilleur film étranger en 1992 pour Mediterraneo – croisait marionnettes et acrobates dans sa production de La gazza ladra à la Scala. Pour son retour à Milan, il s’appuie sur une œuvre obscurcie par un houleux contexte de création. Un bal masqué, inspiré du meurtre du souverain suédois en 1792, déroule ainsi son action à Boston au XVIIe siècle pour déjouer la censure. Le dense livret cynique et la musique entêtante de Verdi n’auront pas de secrets pour les trois chanteurs verdiens Fabio Sartori, Luca Salsi et Saioa Hernández, sous la baguette légendaire de Zubin Mehta.

Journée libre à Milan.

Chez qui dormir ?

PALAZZO SEGRETI ****

Le Palazzo Segreti combine avec son charme d’autrefois l’élégance du Palais d’époque avec le design contemporain. Situé dans le centre de la ville, entre La Scala, le Duomo et le Castello Sforzesco, l’hôtel accueille ses clients dans une ambiance familiale. Ses couleurs chaudes et ses jeux des lumières créent une atmosphère de détente qui se détache de la frénésie de la ville.

ROOM MATE GIULIA ****

Chez Giulia, tous les détails sont travaillés pour faire de cette adresse un incontournable de Milan. Amusant et original, l’hôtel a beaucoup de caractère : un mobilier rétro aux couleurs vives, des peintures originales, des chambres chaleureuses et un copieux petit déjeuner servi jusqu’à midi. Son emplacement ? À deux pas du Duomo – on ne peut rêver mieux.

Une question ?

Une question ?

Un conseiller spécialiste de la destination se tient à votre disposition. N’hésitez pas à le contacter au +33 (0)1 43 59 79 82 ou carolina@artrotters.com.