Project Description

LYON

Du 11 au 13 octobre 2019

En 1998, l’UNESCO inscrivait Lyon au patrimoine mondial de l’humanité. Depuis la colline de Fourvière, on embarque pour un merveilleux voyage dans le temps. De la ville romaine, la cité rhodanienne a gardé deux incroyables théâtres antiques. La visite se poursuit avec le magnifique quartier Renaissance du Vieux Lyon, aux étonnantes cours intérieures appelées traboules. Le temps de faire un salut à la statue équestre de Louis XIV sur la Place Bellecour, on grimpe sur les collines XIXe siècle de la Croix Rousse. Mais aujourd’hui, Lyon est aussi une ville à la pointe de la modernité, comme en témoigne le splendide Musée des Confluences dessiné par le cabinet Coophimmelb(l)au.

C’est cet alliage de tradition et d’avant-garde qui fait de la ville l’une des plus grandes maisons lyriques européennes. Pour son ouverture de saison, l’Opéra de Lyon présente une rareté absolue : Guillaume Tell. Le dernier ouvrage de Rossini s’affirme comme un des sommets de « grand opéra à la française ». Ce chef d’œuvre annonciateur de Giuseppe Verdi est ici magnifié par une équipe de rêve : le directeur musical de l’Opéra de Lyon, Daniele Rustioni, avec l’excellent metteur en scène allemand Tobias Kratzer. Dans le rôle-titre, Nicola Alaimo apparaît comme l’un des rares chanteurs à pouvoir s’affronter à une partie d’une redoutable difficulté.

Programme

À 19h, à l’Opéra national de Lyon :

GUILLAUME TELL, de G. Rossini
Nouvelle production

Orchestre et Chœurs de l’Opéra de Lyon

Daniele Rustioni Direction musicale
Tobias Kratzer Mise en scène
Nicola Alaimo Guillaume Tell
Enkelejda Skhoza Hedwige, son épouse
Jennifer Courcier Jemmy, leur fils
John Osborn Arnold
Jean Teitgen Gesler, gouverneur
Jane Archibald Mathilde
François Piolino Rodolphe
Patrick Bolleire Walter Furst
Philippe Talbot Ruodi, un pêcheur

Créé en 1829 à Paris, Guillaume Tell est le dernier opéra de Rossini. Le compositeur italien opte dans cette grande fresque historique d’après Schiller pour une écriture vocale d’un étonnant dramatisme. Peu de ténors sont en mesure d’incarner le célèbre héros alpin, c’est donc une chance d’apprécier le grand chanteur sicilien Nicola Alaimo, surtout s’il est porté par la direction incandescente de son compatriote, Daniele Rustioni.  Pour animer ces près de quatre heures de musique somptueuses, on pourra compter sur l’art du metteur en scène Tobias Kratzer, auteur Outre-Rhin de mémorables soirées Meyerbeer.

À partir de 11h, à Lyon :

15e BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN DE LYON, Là où les eaux se mêlent

Entrée aux Usines Fagor, au macLYON et à l’IAC, Villeurbanne

Brunch au Café Biennale, restaurant éphémère au cœur des expositions, niché dans les Usines Fagor.

55 artistes sélectionnés par l’équipe curatoriale du Palais de Tokyo.

Elle investit pour la première fois, le macLYON, les halles désertées des anciennes Usines Fagor, situées au cœur du quartier Gerland, et d’autres lieux de la ville.

Une question ?

Une question ?

Un conseiller spécialiste de la destination se tient à votre disposition. N’hésitez pas à le contacter au +33 (0)1 43 59 20 33 ou chloe.lefevre@lafugue.com.

Artrotters vous suggère :

SE CULTIVER

Musée des Confluences

Musée urbain Tony Garnier

Musée d’art Contemporain

S’ÉMERVEILLER

Le Festival des Lumières
à partir du 12 octobre.

La Basilique Fourvière et
son incroyable panorama.

Balade dans les traboules
du vieux Lyon

SE RÉGALER

L’Artisan de la Truffe

Chez Chabert

Toda